En avril, j’ai envie de …

J’AI ENVIE d’un mini carnet de chez Letts. C’est le format idéal pour mon sac à main et il a une couverture au look des années 60 qui collera parfaitement avec mes sandales compensées. Pleine de bonnes résolutions,  je prends des notes pour mon futur roman et je fais une liste de tous les hommes qu’il faut vraiment que je rappelle avant que ma mère ne m’inscrive en douce dans une agence matrimoniale.

Snap de Letts. Prix de 9,90 euros à 11, 90 euros.

Lire la suite

Coup d’éclat avec le duo expert Mediceutics

 

Le printemps est là ! Et avec lui, le soleil. Mais c’est quoi ce teint tout terne que vous apercevez dans le miroir ? Pas de panique ! Pour y remédier, Mediceutics vous propose son duo éclat du teint. Mediceutics, c’est un concept « cosméto-médical ». Une crème cosmétique ? Oui. Mais efficace avant tout. C’est ce que propose Medispa à travers cette gamme de cosmétologie experte, mise au point par des médecins esthétiques afin de répondre aux attentes de leurs patientes.Lire la suite

Parfum : un cliché pour la Saint Valentin

Encore un parfum pour la Saint Valentin ? Mieux : un cliché artistique… Olfactive studio est la création de trois parfums inspirés de trois œuvres photographiques. Résultat, une créativité décuplée pour trois senteurs très affirmées : Still Life pétille de fraicheur comme une boule à facettes, Chambre Noire dévoile le mystère d’une alcôve poudrée, Autoportrait déploie des effluves terrestres boisées. Lire la suite

Une Bête de s… pour la Saint-Valentin

Offrir du déodorant est toujours délicat ! Alors pour que votre homme ne se vexe pas, dites-lui que le nom de ce déodorant en poudre a été choisi pour lui rendre hommage. Bête de s… est le dernier-né de la gamme de déodorants naturels de Lush. De la poudre de charbon associée à de la poudre de lycopode, et voilà un déodorant doublement absorbant. Lire la suite

Parfums et matières premières

Pour concocter leurs précieuses essences, les parfumeurs n’ont longtemps eu à leur disposition que les matières premières animales et végétales, ces dernières occupant d’ailleurs toujours une place centrale. De fait, toutes les parties de la plante, de la racine au bourgeon en passant par les feuilles, les fleurs ou les tiges, sont exploitées en « notes » de tête, cœur ou fond, ces « notes » variant selon l’espèce végétale. Mais depuis les années 50, les coûts de fabrication des essences végétales, les quantités de fleurs nécessaires et les difficultés éventuelles d’approvisionnement (conditions climatiques, économiques…) ont rendu obligatoire le recours aux molécules de synthèse. De même pour les matières premières animales (composées en fait de différentes sécrétions produites par les animaux): même si elles n’ont pas été interdites, elles ne sont plus utilisées aujourd’hui depuis l’apparition de leur équivalent en molécules de synthèse, pour des raisons évidentes de protection des animaux. Fort prisées pendant des siècles, on en comptait quatre : civette, castoréum, ambre et musc. Seul reste l’emploi des noms dans le vocabulaire usuel de la parfumerie : les notes dites musquées, la famille des parfums dite ambrée…

Jusqu’en 1880 environ, l’orgue des parfumeurs n’était composé que d’une centaine d’essences. L’apport de la chimie organique va s’avérer décisif : la découverte de nombreuses molécules de synthèse va  donner naissance à la parfumerie « alcoolique moderne » , initiée par Louis Roure en 1870. Elle permet aux parfumeurs de se diversifier et de composer presque à l’infini des nouvelles senteurs. Aujourd’hui, les créateurs travaillent ainsi avec 400 matières premières d’origine naturelle… et environ 4 000 molécules de synthèse. Une richesse pléthorique qui oblige les parfumeurs à classer les fragrances et qui a suscité l’intérêt des neurobiologistes. Les nez se basent à la fois sur leur odorat et leur apprentissage pour ranger les matières premières en « familles olfactives ».  L’émergence des neurosciences pendant la seconde moitié du XXème siècle a permis d’approfondir les études portant sur l’odorat, la perception et la classification des odeurs par l’homme. Elles commencent à suggérer une classification par groupes d’individus (à l’instar des groupes sanguins par exemple), plus que par l’origine des matières premières.

Les matières premières végétales :
– les fleurs : rose, jasmin, tubéreuse, ylang-ylang ;
– les tiges et les feuilles : géranium, patchouli ;
– les fruits : anis, noix de muscade ;
– les graines : fève tonka, cardamome, badiane ;
– les écorces de fruit : orange, citron, bergamote ;
– les racines : iris, vétiver ;
– les bois : santal, cèdre ;
– les herbes aromatiques : romarin, sauge, thym ;
– les épines et les rameaux : épicéa, pin, cyprès ;
– les résines et les baumes : galbanum, myrrhe, benjoin ;
– les écorces : cannelle, bouleau ;
– les mousses : chêne.

Les matières premières animales :
– issue d’un petit mammifère éponyme vivant en Éthiopie, la civette (pâte molle, beige ou brune, à l’odeur très forte, récupérée par curetage) s’accumule chez la femelle dans une poche située entre l’anus et les organes génitaux ;
– secrété par le castor du Canada et de Sibérie, le castoréum, une matière odorante huileuse et lustrante qui permet à l’animal de graisser son poil, provient de glandes placées entre l’anus et les glandes génitales chez le mâle et la femelle ;
– concrétion intestinale rejetée par le cachalot, que l’on utilise après 2 ou 3 ans de séchage, l’ambre gris flotte à la surface des mers de Madagascar, des Indes ou près des côtes de Chine ;
– enfin, le musc est la sécrétion odorante d’une glande abdominale du chevrotin mâle, située sous la peau du ventre de l’animal, entre l’ombilic et les organes sexuels. Le musc est fabriqué par le chevrotin mâle du Tibet pour attirer les femelles.
Ces matières étaient utilisées en notes de fond. Elles ont été remplacées par leurs équivalents synthétiques.

Les molécules du bonheur

La marque « Happy Cosmetics », a mis au point une crème antirides qui lisse, lifte et repulpe. Mélange d’orchidée noire, d’extrait d’hibiscus, d’acide hyaluronique 100% naturel, de vitamine E et d’une mystérieuse plante secrète gorgée de B-endorphines. Des particules aux propriétés étonnantes qui se retrouvent dans plusieurs produits de la gamme.Lire la suite

Elastique lapin

Il y a eu la mode des scoubidous, celles des porte-clés, des pin’s, des charms etc. Il y a désormais celle des élastiques, mais pas n’importe lesquels. Ceux-là sont multicolores, fluorescents, phosphorescents et mêmes parfumésLire la suite

Une nouvelle crème de jour pour Skincode

Sans paraben, sans allergène, sans parfum, testée sous contrôle dermatologique et non sur les animaux, voici la dernière née de la marque suisse Skincode : la crème cellulaire jour SPF 15. Skincode a développé un actif de régénération des cellules, l’ACR G2 (Actif Cellulaire Régénérant – 2ème Génération) qui stimule le processus de renouvellement des cellules de l’épiderme.Lire la suite

Le complexe CxOS de la marque Oscience

Vous recherchez une nouvelle crème de jour anti-rides ? A travers sa marque Oscience, développée en partenariat avec le CNRS et récompensée pour son innovation par le Ministère de la Recherche, le Docteur Claire Bianchin vient de lancer un antiâge à base d’un actif venu de la recherche bio médicale, le complexe CxOS. Lire la suite

© 2019 Infos Mode