Le boudoir de Georges Sand

Trois raisons d’aller voir l’exposition « Intérieurs Romantiques »

Se Plonger avec délice dans les intérieurs bourgeois du XIXème siècle.  Quatre-vingt dessins nous entraînent dans des pièces  « so cosy » ou s’empilent coussins, livres et tableaux. C’est l’univers d’Agatha Christie, de Béatrix Potter et d’Alexandre Dumas.

On peut facilement imaginer derrière la porte d’un petit boudoir Marie Curie prenant le thé  avec Alexandra David Neil. On rêve de pouvoir fouiller dans les rayonnages d’une grande bibliothèque pour y  découvrir le dernier livre de Guy de Maupassant. On s’imagine entrant dans un salon ou Georges Sand fume pendant que Chopin lui joue une valse. Et l’on sort de l’exposition bercé par les fantômes du passé.

Découvrir un nouveau genre pictural celui de la vue d’intérieur. Gouaches et aquarelles  racontent la vie quotidienne avant l’invention de la photographie. Intérieurs richement décorés ou la surcharge est un véritable art de vivre.

Partager un peu de la vie des artistes et des rentiers amateurs d’oisiveté. Tous s’adonnaient aux plaisirs de la conversation, de la correspondance, de la musique de chambre ou de la peinture. Un monde fait de déambulations, de fête et de dîner au coin du feu. Un univers perdu ou la nostalgie cède sa place au charme.
Musée de la Vie romantique. Hôtel Scheffer-Renan 16 rue Chaptal 75009 Paris
Tél. : 01 55 31 95 67 www.vie-romantique.paris.fr
Tarifs exposition : Plein: 7 €/Réduit : 5 €/Jeune : 3,50 €
L’accès aux collections permanentes est gratuit. Ouvert tous les jours, de 10h à 18h sauf les lundis et jours fériés.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

© 2021 Infos Mode