Anubis à la plage

Qui était la plus belle, Néfertiti ou Néfertari ? Pourquoi le chat est-il une divinité égyptienne ? Qui a dit « tu as entendu le tombeau s’est refermé sur nous » ? Quelle fonction avait le Sphinx ? Toutes les réponses sont dans le livre écrit par Bérénice Geoffroy-Schneiter. Un ouvrage dans lequel elle mêle habilement érudition et jeux, un bon moyen pour apprendre sans jamais s’ennuyer. On peut feuilleter dans le désordre des chapitres de deux pages qui racontent l’histoire de l’Egypte depuis la préhistoire, cinq cent mille ans avant notre ère, jusqu’au belles pharaonnes dessinées par John Galliano.

Un livre idéal à emporter sur la plage pour jouer en famille.

Mais l’auteure ne se contente de nous livrer des réponses, elle nous raconte la vie des Egyptiens vaquant à leurs occupations quotidiennes : « ils se coiffaient, se parfumait, subissaient grèves et conflits, fondaient des familles, élevaient leurs enfants… bref vivaient un peu comme nous tous, avec cette obsession secrète de poursuivre leur paisible existence dans l’au-delà ». La promenade se poursuit chez les habitants de Deir el-Medineh, des artisans « chargés d’orner les palais de l’éternité et désignés sous le terme générique d’équipe de la tombe », respectés par les pharaons pour la qualité de leur travail et qui furent les premiers à faire grève dans l’histoire de l’humanité.

Bérénice Geoffroy-Schneiter nous dévoile également les intrigues de la reine Hatchepsout pour accéder au pouvoir et nous entraîne sur les traces du pharaon Akhenaton, fondateur d’un monothéisme qui aujourd’hui encore intrigue et fascine. Elle nous raconte l’histoire de l’Egypte pharaonique, celle qui continue à fasciner les nostalgiques de trésors disparus et de mystères à déchiffrer.

Post Scriptum :
Egypte Game Book. Edition Assouline 368 pages, 250 illustrations. Prix de vente 30 €

Les commentaires sont fermés.

© 2021 Infos Mode