Cristal d’excellence

La cristallerie de Baccarat, retrace dans l’hôtel particulier ayant appartenu à Marie-Laure de Noailles cent quarante ans de son histoire.

Une aventure qui continue, avec « Côte à Côte », un verre dessiné en 1841 et une ligne de bijoux contemporains.

Concentrée d’esprit parisien, la place des Etats-Unis est située dans le seizième arrondissement. Somptueuses et mystérieuses de grandes demeures bourgeoises dans des camaïeux de gris entourent un petit square romantique qui glisse en pente douce vers la seine. C’est au numéro onze que Marie-Laure de Noailles, surnommée La Vicomtesse de l’Etrange par la journaliste Laurence Benaïm dans une biographie parue en 1983, a reçu et soutenu financièrement de nombreux artistes : Luis Bunuel, Salvador Dali, Jean Cocteau, Darius Milhaud et beaucoup d’autres. Peintre, mais surtout riche héritière, elle organise dans cet hôtel particulier, des fêtes fastueuses et insolites qui portent des noms qui a eux seuls sont signes de mystères : « Le bal des matières et le bal de la lune sur la mer ». C’est dans ce lieu plein de célèbres fantômes que la plus ancienne cristallerie de France s’est installée depuis 2004.

L’aventure de Baccarat commence en 1823 en Lorraine lorsque le plus célèbre des Français, le roi Louis XVIII passe commande. Quelque temps après le monde entier fait de même. Dès ce moment, tous les chefs d’état, qu’ils soient maharadjahs du Rajasthan ou président des Etats-Unis veulent eux aussi dîner, s’éclairer ou boire dans du cristal. Baccarat installe un four destiné uniquement à la fabrication des pièces commandées par le tsar Nicolas II. Les verriers d’hier, génies d’aujourd’hui, créent des objets devenus pièces de musée, lustres, sucriers, verres, assiettes, vases etc. Artisans d’élites, ils ont un tour de main inimitable, ils taillent, dorent et gravent le cristal à l’acide ou à la roue. Pour façonner une branche de lustre, un premier verrier prélève de la matière en fusion dans un creuset. Le second fait adhérer sa canne à l’extrémité libre du cristal ; rapidement, ils s’éloignent l’un de l’autre tout en étirant et en torsadant le cristal de façon à lui donner la forme d’un serpentin qu’ils déposent aussitôt dans un moule. En 2006, ils étaient huit à posséder le titre glorieux de Meilleur Ouvrier de France.

.

Les commentaires sont fermés.

© 2022 Infos Mode