Un air de charleston au Trianon Palace

Luxe et sobriété, le Trianon Palace a abandonné les dorures royales pour la beauté discrète des lignes droites de l’Art Déco.

« Construit en 1910 par René Sergent sur l’emplacement d’un ancien couvent, le Trianon Palace est un hôtel de luxe depuis son inauguration, souligne Pascal Groëll, directeur général. A l’époque, une foule de services étaient à la disposition des clients fortunés. De somptueux carrosses proposaient de les emmener trois à quatre fois par jour de Versailles à la place de la Concorde et un étage de l’hôtel était réservé aux majordomes, chaque client venant avec le sien ».

Lieu de vacances favori de la bonne société parisienne, acteurs, écrivains et capitaines d’industrie comme Marcel Proust, Sarah Bernhardt et René Lacoste ont séjourné à l’hôtel. Mais l’histoire du Trianon est aussi riche de moments historiques. Occupées et réquisitionnées à la fois par l’armée allemande et par l’armée anglaise, ses vastes chambres ont servi de refuges aux gueules cassés de la guerre de 14 ; et quelques-unes des plus grandes pages de l’histoire s’y sont déroulées, quelquefois dans le plus grand secret. Le Traité de Versailles a été ainsi préparé, discuté et écrit dans le salon Clémenceau, puis signé dans la Galerie des Glaces du château de Versailles. Souvent choisi pour sa position stratégique, le palace est situé au bout de l’avenue des jardins royaux. En retrait de la route et protégé par les grilles du parc, il a toujours eu la réputation d’être un havre de paix pour les grands de ce monde. Un moment de répit, une parenthèse où ils peuvent, encore aujourd’hui, à l’abri de la presse, discuter ou se reposer en toute discrétion.

Mais la tradition, désormais abandonnée, la plus cocasse, c’est certainement le célèbre gouter avec « gâteaux à volonté ». Un rituel qui a rythmé la vie des Versaillais le dimanche après-midi pendant plus de 20 ans. Mis en place par un de généreux prédécesseurs, les clients pouvaient moyennant 50 francs de l’époque déguster autant de gâteaux que leurs estomacs étaiten capable d’en supporter, le tout accompagné d’un thé, d’un café ou d’un chocolat. Les mauvaises langues racontent que certains Versaillais « affamés » arrivaient dès 11 heures du matin munis de sacs en plastique, réservant un emplacement stratégique, une colonne dans la galerie de l’hôtel pour être certains d’avoir une vue imprenable à la fois sur le jardin et sur les clients. Mille-feuilles, papotage et chuchotage aurait sûrement dit Elie Kakou. Aujourd’hui, la clientèle est composée à 70 % d’étrangers, surtout des Anglais, des Américains et des Japonais, et de 30 % de Français, tous sont amoureux du château de Versailles.

Le Trianon Palace a été restauré par l’une des architectes d’intérieur du Cabinet Richmond, Fiona Thompson. Tournant le dos à la décoration de style XVIIIème qui existait depuis l’ouverture, elle a choisi l’Art Déco comme fil conducteur.

Tous les meubles puisent leurs inspirations dans le cubisme et le constructivisme des années 20 : pieds de lampe en métal chromé, tête de lit en cuir capitonné, armoire à trois portes en glaces, meubles géométriques en bois noir. En se promenant dans les couloirs, le dessin des moquettes évoque le mythique Orient Express. Le nouveau décor a chassé les fantômes du passé pour en réinviter d’autres et l’on s’attend à voir surgir le spectre de Joséphine Baker au bras de Scott Fitzgerald.
Dans la galerie ouverte sur le jardin sont installées entre chaque pilier de grandes bergères vert tilleul qui invitent à la méditation et au charme des secrets. La décoration reflète l’élégance et la gaité des années folles. A l’entrée de la conciergerie, une horloge semble tout droit sortie d’un illustre paquebot et la douce clarté des lustres en cristal de Murano semble attendre les danseuses d’un charleston qui aurait sans doute plu à Marie-Antoinette.

Trianon Palace 1 Boulevard de la Reine 78000 Versailles.
- Téléphone réception : 01 30 84 50 00
-www.westin.com/TrianonPalace.
Ouverture depuis mars 2008 d’un restaurant gastronomique de 40 couverts avec aux commandes le chef Gordon Ramsay, et depuis janvier 2008 de La Véranda, une brasserie de 60 couverts. L’hôtel possède un Spa de 2 800 m² sur 3 niveaux, 23 cabines de soins et une piscine de 200 m².

Les commentaires sont fermés.

© 2022 Infos Mode