Virtuosité poétique

Un abri de fortune fait de toile et de ruban adhésif, prétexte à une ambiance que n’aurait pas reniée les surréalistes. Sur la scène du Casino de Parisle décor est planté. C’est la fin du monde et avant que notre société ne disparaisse, il faut absolument laisser une trace. Un corps bondit et traverse, tête en avant, une série d’anneaux, un autre glisse à l’envers le long d’un mât en métal, un troisième, comme enchâssé dans un anneau géant, roule sur lui-même.

Sous des airs d’une apparente légèreté, les artistes de La compagnie des Sept doigts de la Main sautent, volent, roulent et virevoltent dans les airs. Pendant deux heures, les sauts périlleux s’enchainent, des corps suspendus semblent flottés dans l’espace. Traces un spectacle qui associe à l’acrobatie, un art chinois millénaire, un soupçon de skate-board, une pincée de baskets et trois pas de danse. Chants, textes, musique, projections vidéo interactives et dessins font partie du spectacle. La magie opère, on est sous le charme de cette troupe, composée de cinq jeunes artistes, récemment sortis de l’Ecole du Cirque de Montréal, et qui réussissent en joignant leur talent à donner une nouvelle saveur à l’art de la voltige.

TRACES au Casino de Paris du 15 décembre 2009 au 3 janvier 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2022 Infos Mode