Aux bonheurs des dames

Le vintage  n’a jamais été aussi tendance qu’aujourd’hui, et pour cause : l’effet de mode s’associe désormais aux effets de la crise. A partir de quelques euros et avec un peu de flair, on peut s’offrir des vêtements des années 40, 50, 60, 70 et 80. Pas besoin d’être une spécialiste pour se lancer, il suffit de faire, tout simplement, confiance à son instinct, de choisir en priorité ce que l’on aime et de se fixer un budget à ne pas dépasser.

Pour ne pas être déçue, il ne faut pas se fier à la taille inscrite sur l’étiquette, même si elle existe encore. Il est indispensable d’essayer ce que l’on achète. En 70 ans, le corps des femmes s’est considérablement modifié. Pour les débutantes, il est préférable de dénicher des accessoires sacs, chaussures, bijoux ou de petites pièces avec lesquels on a moins de chance de se tromper. Le vintage est une question de dosage. Il doit se porter en petites touches avec des vêtements plus contemporains. Rien de mieux qu’un imperméable en vinyle rouge ou vert des années 70 pour réveiller une robe en toile beige Comptoir des Cotonniers.

Pour commencer sa carrière de chineuse, il faut se rendre à la onzième édition du salon vintage ce week-end à Lyon, où exposants et les visiteurs viennent du monde entier. Le samedi 2 juin, ne pas manquer le défilé imaginé par les étudiants d’Esmod International Lyon, « Jean-Charles de Castelbajac versus Madame Grès » à 12h00 et à 15h45, ainsi que l’ atelier de customisation de hulahoop. Organisé par les magazines l’Officiel et Jalouse, un concours du meilleur look vintage.  A la clé, un week-end pour deux personnes informations sur www.marchemodevintage.com. Une rétrospective du mobilier Steiner et en collaboration avec le site Etsy.com, un atelier de détournement de napperons anciens au crochet qui se métamorphoseront en cols Claudine, en colliers, en cravates etc.

A www.infosmode.com, nous avons une adresse secrète, celle de de l’une des meilleures chineuses de Marseille. (Contact : roselyne_mamy@msn.com). Son stand fourmille de pièces vintage à des prix raisonnables. Cette année, elle présente une série de robes des années 40 aux années 70, des chaussures compensées, en bois, en paille, en corde et en plastique. Des paniers façon Côte d’Azur pour jouer à la starlette sur la croisette. Sans oublier quelques trésors, des métrages de tissus avec des imprimés dans la tendance de l’été 2012 et de la lingerie ancienne : culottes taille haute, jupons, combinaisons, panty, gaines et bas. (Stand N° 98-99).

Entrée 4 euros  – valable 1 jour avec shopping bag collector offert pour les 15 000 premiers visiteurs
Horaires d’ouverture :
Samedi 02 Juin : 10h-20h
Dimanche 03 Juin : 10h-19h
Emplacement du marché :
Le marché de la mode vintage pose ses valises dans les bâtiments des anciennes usines Brossette, friche industrielle rue Crépet, Lyon 7, à deux pas du centre ville.

[nggallery id=68]

Les commentaires sont fermés.

© 2022 Infos Mode