Jokulsarlon : à la poursuite de James, Bruce et Lara

Après la romantique villa Balbianello sur les rives du Lac de Côme en Italie, me voici encore une fois sur les pas de James Bond. Non, je n’en fais pas exprès, quoiqu’il serait amusant d’organiser des tours du monde dans toutes les villes où 007 a traîné ses guêtres. On a vu des tour operators monter des idées plus saugrenues encore. Me voici en Islande, au pays du feu et de la glace, avec ses incroyables décors sculptés de concert par la Terre et Dame Nature. Précisément (c’est le moment de se souvenir de ses cours de diction) à Jökulsárlón.

Dans cette lagune, le glacier s’avance dans la mer. Les centaines de strates qui sillonnent les icebergs témoignent des multiples éruptions volcaniques, comme un grand livre d’histoire géologique à ciel ouvert. Les jeux de lumière sur l’eau et la glace dessinent des silhouettes évanescentes, au milieu desquelles s’ébattent joyeusement des phoques aux frimousses espiègles. On ne se lasse pas malgré le froid de ce spectacle féérique de Dame Nature.

Jökulsárlón ne pouvait laisser les cinéastes indifférents. Le lac a servi de cadre de deux films de la série James Bond « Dangereusement vôtre » (le dernier avec Roger Moore dans le rôle de 007), pour la scène d’ouverture du film, et « Meurs un autre jour » (celui avec Pierce Brosnan et Halle Berry), pour la course-poursuite en voiture sur le lac gelé, ainsi que d’un Batman (« Batman Begins ») avec Christian Bale. Il a aussi servi au décor du village de Sibérie dans le film « Lara Croft : Tomb Raider », avec Angelina Jolie.

Les commentaires sont fermés.

© 2022 Infos Mode