Jardinage : la liste des travaux de novembre

Avec l’arrivée des premiers froids, on a tendance à déserter son jardin. Erreur : c’est le moment de préparer l’année prochaine ! Outre la corvée du ramassage des feuilles mortes, de nombreux travaux peuvent être entrepris : mise à l’abri de certaines espèces, déploiement des protections sur les rangs de légumes encore en place, taille de certains arbres, etc.

Au potager :
- Semez du persil sous châssis ou dans un recoin protégé des courants d’air, au pied d’une haie.
- Recouvrez les rangs de salades d’un voile de forçage (ou d’hivernage) lesté aux quatre coins ou maintenu par un tunnel en arceaux.
- Buttez le pied des poireaux.
- Paillez rhubarbes et artichauts.
- Paillez les pieds d’artichaut ou abritez-les sous un tunnel plastique dès 3°C.
- Préparez les nattes de protection destinées à protéger les châssis des nuits froides ou des jours à température négative.
- Conservez les légumes-racines (carottes, navets) rangés tête-bêche et débarrassées de leurs fanes à la cave ou dans un silo enterré au jardin, entre deux couches de sable.
- Couvrez la souche des rhubarbes d’une litière de tourbe, de feuilles mortes ou de paille.
- Dans le sud, plantez l’ail, les échalotes et les plantes aromatiques vivaces.

Au verger :
- Installez les haies d’arbustes à petits fruits (groseilliers, framboisiers, cassissiers). Terminez la taille des framboisiers remontants qui ont donné en septembre.
- Plantez tous les arbres fruitiers dans un trou de 80 cm de côté minimum, en n’oubliant pas de rafraîchir (tailler) les racines nues et de raccourcir les branches des pommiers, poiriers et cognassiers de 30 à 50 % de leur longueur, pour favoriser la reprise.
- Récoltez les kakis (après qu’ils aient subi une gelée) lorsqu’ils atteignent la taille d’une orange. A ce stade, ils sont encore amers. Pour les faire mûrir, disposez-les sur un lit de paille ou sur du papier journal. Attendez qu’ils soient blets, bien mous, pour les consommer.
- Taillez les noyers.
- Broyez les déchets de taille. Ne les étalez pas directement en paillis dans vos massifs. Exposez les copeaux un mois à la pluie afin qu’elle lessive leur tanin.
- Un jour sans pluie ni vent, traitez les arbres malades cet été (pustules ou taches dues à une moniliose, à une rouille) avec un fongicide (bouillie bordelaise). Décrochez les fruits pourris restés accrochés aux branches (foyers d’infection de la moniliose). Badigeonnez les troncs de blanc arboricole pour asphyxier les insectes réfugiés dans les crevasses des troncs et empêcher les larves de s’y réfugier durant l’hiver.
- Stratifiez (enterrez dans du sable) les noyaux de pêche de vigne mis de côté cet été, afin qu’ils parviennent à germer au printemps.
- Pour les multiplier, marcottez les espèces à bois long (vigne, actinidia, loganberry, pousses de l’année de noisetier) en les couchant, sans les couper, dans une tranchée de terre sablonneuse. Retirez un lambeau d’écorce des parties enterrées pour favoriser l’émission de racines. Sevrez les marcottes démarrées en mars ou à l’automne précédent.

Au jardin d’ornement :
- Terminez la mise en place des bulbes, notamment ceux à floraison précoce (perce-neige, crocus).
- Plantez les rosiers après avoir praliné leurs racines. Cette opération consiste à plonger leurs racines nues dans une préparation prête à l’emploi après dilution (mélange de terre argileuse, bouse de vache et d’eau) en les enrobant sur toute leur longueur. Le pralin agit comme un bain de boue hydratant et protecteur.
- Bouturez « à bois sec » tous les arbustes caducs à floraison printanière.
- Enlevez les soucoupes placées sous les potées du balcon. Terminez la plantation des vivaces et bulbes de printemps. Etalez votre compost bien mûr dans vos massifs de fleurs et d’arbustes.
- Taillez les armoises (Artemisia).
- Plantez une haie brise-vent pour abriter le jardin. Emballez la boule de feuillage des lauriers-sauces sur tige dans deux épaisseurs de voile d’hivernage.

A l’abri :
- Rentrez les géraniums, les fuchsias en pots (notamment les sujets haute tige), les agapanthes, les plumbagos, lauriers roses et autres plantes méditerranéennes frileuses dans un local hors gel (+ 2 à + 10°C) avec un peu de lumière, au moins un vasistas, l’idéal étant une véranda..
- Stockez les bulbes d’été gélifs (déterrez les dahlias dès que leur feuillage noircit).
- Installez des narcisses Tazetta à fleur d’eau, sur un lit de gravillons ou galets décoratifs étalés au fond d’un large récipient en verre. Cultivez-les à la lumière, juste derrière une fenêtre pour éviter que leurs tiges ne s’allongent démesurément. Leur floraison blanche vous enchantera cet hiver.
- Rapprochez vos plantes d’intérieur des fenêtres.
- Brumisez vos plantes vertes déshydratées par l’air sec du chauffage. Ne vaporisez surtout pas d’eau sur les plantes au feuillage velouté et charnu, tels les saintpaulias, gloxinias et gynuras. Les gouttes feraient pourrir les feuilles. Nettoyez-les à l’aide d’un pinceau ou un blaireau.

Les commentaires sont fermés.

© 2019 Infos Mode