Lexmark rend ses imprimantes accessibles aux malvoyants

D’après la Fédération des Aveugles et handicapés visuels de France (FAF) (1), près de 20 % des travailleurs handicapés sont au chômage et ce taux monte à 40 % pour les déficients visuels. Deux principaux facteurs freinent les entreprises dans le recrutement des travailleurs malvoyants : « La peur et la méconnaissance majeure du handicap visuel, malgré les moyens technologiques qui permettent aujourd’hui de le compenser », indique la FAF. Des solutions technologiques existent pourtant comme celles que Lexmark lance pour ses imprimantes multifonctionnelles (IMF), permettant ainsi de faciliter l’autonomie des salariés malvoyants. Les IMF sont actuellement toutes équipées d’un écran tactile : l’état de l’appareil est affiché dessus, l’utilisateur configure l’imprimante par son biais. Un système qui n’est pas du tout adapté aux utilisateurs malvoyants.

La première nouveauté proposée par Lexmark est la solution Accessibilité (« Accessibility Solution »). Grâce à un logiciel Web adapté, les utilisateurs peuvent créer des raccourcis personnalisés afin de pouvoir configurer l’imprimante et utiliser ses différentes fonctions (copie, fax, numérisation). La mise en page de cette interface est simplifiée, pouvant ainsi être parfaitement reconnue et lue par les outils d’aide destinés aux déficients visuels. Accessible par un navigateur Internet, le logiciel peut être utilisé aussi bien depuis un ordinateur que depuis une tablette ou un smartphone.

La deuxième nouveauté de Lexmark est la solution Accessibilité Vocale (« Speech Solution »). Disponible dans un premier temps seulement en anglais, cette assistance vocale permet à l’imprimante de « parler » à l’utilisateur : il peut ainsi connaître l’état de l’imprimante. Chaque action et statut ont été enregistrés dans un fichier audio, et il est aussi possible de créer des messages personnalisés. Ainsi les malvoyants ont le même niveau d’information que tout autre utilisateur.

« Ces applications sont spécifiquement développées pour aider ces personnes à travailler avec une technologie qui, jusqu’à présent, ne leur était pas accessible. Cela leur donne également la capacité de personnaliser les fonctions des équipements et d’automatiser leurs tâches récurrentes à travers une interface qui correspond mieux à leurs exigences », explique Étienne Maraval, Directeur Marketing et Communication chez Lexmark France.

Ces deux solutions proposées par Lexmark sont une réelle avancée pour faciliter l’autonomie des travailleurs handicapés. Mais la vraie volonté doit venir de l’entreprise elle-même à travers sa politique d’embauche, pour voir enfin diminuer le taux de chômage des personnes handicapées.

.

(1) http://www.faf.asso.fr/liste/emploi

Les commentaires sont fermés.

© 2022 Infos Mode