Maison : une étiquette pour évaluer la qualité de l’air

A moins d’être jardinier-paysagiste ou marin-pêcheur, vous passez au moins 80 % de votre temps enfermé au bureau ou dans votre maison. Où l’air est contaminé par une multitude de polluants, dont les fameux COV (Composés Organiques Volatils), chimiques ou biologiques : produits de construction et de décoration, d’entretien, de bricolage, aérosols, moisissures, acariens, revêtements de sols, produits cosmétiques, bougies parfumées…

Les conséquences sont nombreuses, de la simple gêne olfactive à la migraine, en passant par les irritations des yeux, du nez, de la gorge, les pathologies du système respiratoire (rhinites, bronchites, asthme, etc.), ainsi que les allergies. 25 % à 30 % de la population dans les pays industrialisés sont touchés et en France, on évalue le coût de la mauvaise qualité de l’air intérieur entre 10 et 40 milliards d’euros par an.

Le ministère du Développement durable a donc décidé d’en faire un enjeu de santé publique et vient de lancer, à destination des consommateurs, une étiquette spécifique, à l’image de celles qui donnent des informations sur la consommation énergétique d’un appareil ménager. « En guidant le consommateur dans ses achats, nous pensons encourager du même mouvement les industries à mettre sur le marché des produits qui favorisent un environnement plus sain », a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie et du Développement durable. Les fabricants doivent désormais afficher les niveaux d’émission en polluants volatils de tous les nouveaux produits de construction et de décoration allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions).

 

Depuis le 1er janvier 2012, les produits concernés par l’étiquetage obligatoire sont, d’une part, les produits de construction ou de revêtements de murs, sols ou plafonds employés à l’intérieur des locaux (cloisons, panneaux, parquets, moquettes, papiers peints, peintures…), et, d’autre part, les produits utilisés pour leur incorporation ou leur application(isolants sous-couches, vernis, colles, adhésifs, etc.). D’ici septembre 2013, tous les produits de construction et de décoration vendus en France devront posséder cette étiquette. Pour informer les particuliers, le ministère vient de lancer une campagne de sensibilisation « Respirez mieux, l’étiquette vous guide » pour accompagner la mise en place de cette nouvelle étiquette dans les rayons.

Les commentaires sont fermés.

© 2022 Infos Mode