Toutes les variétés de bonbons pour Halloween

La Chambre syndicale nationale de la confiserie a livré le mode d’emploi des bonbons pour Halloween
- Bonbons et sucettes : les bonbons se déclinent en de multiples variétés : acidulés, sucres d’orges, berlingots, feuilletés, fourrés… et les sucettes en boules, en fers de lance, plates ou rondes, torsadées, en sifflet…
- Boules de gommes : connues depuis des siècles, les gommes contiennent une substance végétale, la gomme arabique, extrait naturel de l’acacia. Leur texture est moelleuse et leur saveur douce se marie aux parfums variés (violette, fleur d’oranger…).
- Caramel : au lait, à la crème ou au beurre, à la vanille, au chocolat ou au café… Ce grand classique sait également se montrer audacieux : parfumé au citron, à l’orange, à l’ananas et même à l’orgeat (amandes et fleur d’oranger), enrobé de chocolat ou encore agrémenté de pépites de myrtilles et de framboises, ou d’amandes, ou de noisettes broyées. Sans oublier le caramel au beurre salé, une fine spécialité à déguster en Bretagne et Normandie.
- Chewing-gum : à l’origine, il s’agissait d’une gomme naturelle, le « chicle », fournie par un arbre de la jungle mexicaine, le sapotier, que les Mexicains avaient l’habitude de mastiquer après l’avoir fait sécher en petites bandes.
- Dragées : ovales et lisses, les dragées s’associent aux jours heureux… Si sa date de naissance reste imprécise, en France, la dragée a acquis ses lettres de noblesse au 12ème siècle, lorsque les apothicaires firent fondre le sucre de canne rapporté par les Croisés, pour enrober des épices et des amandes. Produit d’un savoir-faire, il ne faut pas moins de 10 jours pour fabriquer une dragée !
- Fruits confits : avec comme ingrédient de base le sucre, la tradition de confire des fruits remonterait aux Romains, qui les trempaient dans du sirop de sucre. Arôme, suavité et souplesse sont les critères de qualité du véritable fruit confit. Il faut également citer les marrons glacés, très en vogue sous le règne de Louis XIV.
- Gélifiés : apparus dans les années 50, ils sont tout en tendresse et aux couleurs de l’arc-en-ciel. Aujourd’hui, les confiseurs donnent corps aux créations les plus fantasques : dauphins bleus, éléphants orange, souris vertes…
- Nougat : installé en Provence dès le Moyen-Age, le nougat, l’une des confiseries les plus réputées au monde, a conquis l’Ardèche au 16ème siècle grâce aux plantations d’amandiers développées par Olivier de Serres… C’est à la fin de ce siècle que Montélimar en devint la capitale. La plus belle légende concernant son origine remonte au 17ème siècle, où l’appellation nougat viendrait de l’expression « tu nous gâtes ».
- Pastilles : elles se déclinent à tous les parfums et doivent leur nom à Jean Pastilla, confiseur favori de la famille Médicis, introduit à la Cour sous le règne d’Henri IV. Celles de Vichy, dont le chimiste Darcet est à l’origine, sont de loin les plus célèbres.
- Pâtes à mâcher : dites « pectorales », elles figuraient autrefois dans le Codex des apothicaires. Une recette de base commune, mais une texture différente et plus aérée différencie la pâte à mâcher de la gomme.
- Pâte d’amandes : avec des amandes douces finement broyées, la pâte d’amandes est découpée ou moulée, puis candie ; elle s’utilise beaucoup en fourrage de bonbons, de chocolats, et dans le célèbre calisson d’Aix-en-Provence.
- Pâte de fruits : l’Occident découvre son aïeule au retour des Croisés, sous forme de « confitures sèches », qui permettaient de conserver les fruits. Mais dès le Moyen-Age, elles sont considérées comme des douceurs de choix.
- Réglisse : extraite d’une racine, elle a longtemps été utilisée pour ses vertus thérapeutiques adoucissantes, avant de découvrir sa vocation éminemment plus gourmande à partir de la fin du 19ème siècle. Dure ou souple, elle se décline en une multitude de formes : gommes, pastilles, dragées, rouleaux (surnommés « lacets de bottine »)…

Préparez-vous même des douceurs pour vos enfants : découvrez la recette des têtes de sorcière et l’histoire du potiron

Source : AP Sur le Net : http://www.confiserie.org.

Les commentaires sont fermés.

© 2022 Infos Mode