Cosmétiques: Joue-la comme Kate

Chez les beautystas, l’info a du faire sensation : « Tu as vu ? Kate sort une ligne de cosmétiques! ». Kate? Non, pas la future reine d’Angleterre, Kate Middleton, épouse du prince William dont pourtant tant de jeunes femmes envient et copient le look so parfait. L’autre Kate, la reine des podiums et des shootings à la réputation plus sulfureuse: Kate Moss. A 48 ans et plus de trois décennies de carrière, la « Brindille »» découverte à seulement 14 ans vient de lancer son site de cosmétiques et accessoires, Cosmoss. On y vend des sérums de beauté au CBD et collagène à 105 livres (environ 120 euros), des thés (20 livres, 23 euros) et des brumes parfumées « sacrées » (120 livres, 137 euros) qui veulent « équilibrer le corps et l’âme avec l’environnement naturel et les cycles circadiens ».

La top model britannique, connue pour son goût des fêtes et ses relations avec l’acteur américain Johnny Depp ou des musiciens rock anglais Pete Doherty et Jamie Hince, fait l’apologie d’un style de vie axé sur la nature « cosmique ». Le compte Instagram de la marque dévoile une « sélection de produits pour équilibrer et rajeunir » qui « s’inspire de l’expérience de vie extraordinaire de Kate Moss », qui est « prête à partager son voyage d’acceptation de soi et à être librement elle-même ». Chaque produit a été « méticuleusement conçu avec le bien-être en tête, en utilisant des substances puissantes et naturelles. Chaque rituel ouvre une porte vers l’équilibre, la restauration et l’amour ». Reste à savoir si l’icône de mode, surnommé à ses débuts la « waif » (« la petite enfant misérable ») à cause de sa silhouette extrêmement mince, qui a été l’une des incarnations d’une tendance aux corps très maigres dans la mode, les « heroin chic » des années 90 et début 2000, saura séduire une nouvelle génération biberonnée aux égéries de la téléréalité aux corps plantureux, sculptés par des implants et des bistouris qui n’ont rien de cosmiques.

TELEACHAT A L’AMERICAINE

Il reste encore trois étapes pour découvrir le QVC Tour parti de Paris le 25 juin dernier. Si ces trois initiales ne vous disent absolument rien, jusqu’au 31 juillet, vous pourrez découvrir cette chaine de téléachat américaine disponible sur internet dans trois grandes villes de France (Lyon, Toulouse et Marseille).

Lire la suite

AVANT-GOUT NUMERO UN

Pour toutes les impatientes qui meurent d’envie de savoir de quoi l’hiver prochain sera fait, voici quelques pistes pour ne pas se tromper et pouvoir affirmer haut et fort que la couleur prune sera l’une des teintes de la saison prochaine et que les pantalons se porteront large et plutôt dans des tissus empruntés à l’ameublement. Un mode d’emploi à lire avant de s’offrir la première journée shopping de la rentrée.Lire la suite

Les cadeaux de Noël de dernière minute

Parce qu’en 2016, l’écologie est un enjeu planétaire, nous avons décidé de recycler cet article de Noël en jeu pour l’année 2016.  A vous de trouver les définitions qui répondent à la question pourquoi. Pourquoi acheter une carte cadeau Décathlon plutôt qu’un range bottes, un koudou plutôt une robe argentée ou un aspirateur plutôt qu’un vélo  ? A vous de jouer. Si vous avez acheté tous les numéros de décembre des différents magazines féminin et que vous n’avez toujours pas réussi à trouver les cadeaux que vous vouliez offrir, il vous reste une toute petite chance de vous rattraper.  A Infos Mode, nous avons choisi de répondre à une question et une seule, pourquoi cette montre, cette robe, ce livre, ce bonnet et pas une autre ? Il vous reste deux jours et quelques heures pour découvrir les vingt quatre objets que nous avons sélectionné de 3,95 à 999,99 euros.Lire la suite

Soin à boire

Si l’on en croit ma grand-mère, la beauté vient surtout de l’intérieur. Rien de mieux pour vérifier cette maxime que d’essayer le deux en un d’une marque bio qui associent le plaisir de la peau à celui du goût. Seul petit bémol un nom pas franchement  glamour, Elévation 3196.

Lire la suite

Super « dénichettes »

Fut une époque où seul le terme de blagueuse avait cours dans la conversation. C’est peu à peu que le A a été remplacé par un O, plus rond, plus sucré, plus mode, plus jeune. Phénomène de société, depuis le début des années 2000, des jeunes femmes se sont emparées d’internet. Les unes donnent leurs avis sur la beauté, la cuisine ou la mode, les autres sur un livre, une nouvelle boutique ou un restaurant.

Lire la suite

© 2022 Infos Mode